Les médecins invités à prendre le burn-out plus au sérieux

« La Haute Autorité de santé émet de nouvelles recommandations pour mieux repérer les travailleurs en souffrance.

«Sujet à débat et à controverse, le syndrome d’épuisement professionnel peut avoir des conséquences graves sur la vie des personnes et nécessite une prise en charge médicale.» C’est ainsi que la Haute Autorité de santé (HAS) explique la publication d’une «fiche mémo» destinée aux médecins pour les aider à repérer et à prendre en charge le burn-out. ..

Lire la suite

Un outil de diagnostic rapide de Burnout

Le burn out est un épuisement professionnel, à la fois physique et mental.

Le test d’inventaire de Burnout de Maslach et Jackson est un des modèles descriptifs du burnout, qui évalue l’atteinte psychologique au travail en étudiant les conséquences du stress chronique.

 

La version est une traduction d’originale du MBI, Maslow Burnout Inventory. Il comporte 22 questions qui permettent d’ explorer 3 dimensions :

  • l’épuisement émotionnel (stress, frustration, manque de motivation) ou syndrome anxieux dépressif : il témoigne d’une fatigue ressentie à l’idée même du travail, fatigue chronique, troubles du sommeil, troubles physiques. Pour MASLACH, ainsi que pour la plupart des auteurs, « l’épuisement serait la composante-clé du syndrome ». Contre la dépression, il y a disparition des troubles hors travail.
  • la dépersonnalisation  (détachement, détachement, isolement, cynisme, reget) ou perte d’empathie : plutôt une « déshumanisation » dans les rapports interpersonnels. La notion de détachement est excessive, conduisant au cynisme avec attitudes négatives à l’égard des patients ou des collègues, sentiment de culpabilité, évitement des contacts sociaux et replie sur soi-même. Le professionnel bloque l’empathie qu’il peut montrer à l’égard de ses patients et/ou de ses collègues.
  • l’accomplissement personnel (dévalorisation, auto-évoluation negativ) .  Cette dimension représente les effets démotivants d’une situation difficile, répétitive, conduisant à l’échec malgré les efforts. La personne commence à douter de ses réelles capacités, d’accomplissement. Cette dimension est une conséquence des deux premières.

✍ Ici vous trouvez le test

Source: Test Maslach, wikipedia, Maslach, C et col. (2006). Burn-out : l’épuisement Professionnel. Presses du Belvédère, Image : Description Maslach burnout.png (commons.wikimedia.org)

nouvelle proposition – initiative  de l’entre-aide

Dans notre dernier réunion en faisant un tour de table. Nous avons constaté un grand besoin de parler de nos connaissances et expériences personnelles accumulées sur le « parcours du combattant ».

L’idée a été lancé de faire une rencontre en parallèle au burnout café, pour échanger les différentes expériences, donner des conseils ou poser des questions.

Et pourquoi pas en faire un forum sur cette plateforme ?

Lieu : « le goût des autres » à Neuvy

date : les mercredi soir du 17 ou 31 mai sont disponibles à partir de 18h.

Si on veut manger, il y a des salades et Brigitte propose la possibilité de partager une pizza du camion qui est stationné le mercredi sur la place devant le bar.

Si vous avez envie d’un groupe d’entre-aide, veuillez vous mettre d’accord par mail pour une de ses dates et le communiquer à  Angelika assez vite (0651160236 ou appeler directement Brigitte sous 0470340523 ou 0682824427).

Faire attention à soi-même

Faire attention à soi-même

a été le thème du deuxième Burnout Café à Moulins en mai 2017.
4 participants sont venus pour s’informer et expérimenter comment on peut être vraiment en contact avec soi-même.
Comment définir « faire attention à soi-même » dans ce sens d’être en relation avec son corps et ses différentes expressions ? Chacun a sa propre interprétation, mais pour être vraiment attentif il suffit de se placer dans la perception consciente, sans jugement et sans profit : Moi présente – Ici – Maintenant !
Par les exercices des mandalas les participants ont appris à accepter la divergence de leurs pensées : les idées viennent et vont, mais cela n’est pas un problème ; on peut à chaque instant revenir dans le « Ici et maintenant ». L’attention peut être exercée dans chaque geste quotidien, quand je suis consciemment en lien avec mes sens : le toucher, la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût, les émotions et les ressentis corporels qui les accompagnent.

Comment stimuler l’attention sur soi-même ? Essayez de faire attention à vos sensations : Comment percevez-vous le crayon dans votre main ? … le papier sous vos mains ? … les couleurs dans la nature ? L’odeur d’une feuille ? Les bruits autour 

Un autre outil nous aide à découvrir un peu plus notre inconscient : la technique de l’association . Chaque matin nous pouvons faire une association avec chaque lettre de notre prénom (minimum 5 lettres, si non, ajoutez d’autres noms de votre famille).  Ne réfléchissez pas ! Notez la première chose qui vous vient. Si vous faites ça pendant 21 jours, vous avez une belle manifestation de votre inconscient. Vous pouvez aussi vous amuser avec le programme des nuages de mots ( http://www.nuagesdemots.fr )

Vers la fin de la soirée nous avons expérimenté la marche consciente. Entre l’équilibre et le déséquilibre se situe la petite « chute dans le vide » d’un pas à l’autre. S’apercevoir de la mécanique merveilleuse de notre corps : la stabilité du bas et la mobilité du haut du corps, le regard qui s’ouvre vers le monde.

Important : nouvelle proposition /initiative  de l’entre-aide :

En faisant un tour de table nous avons constaté un grand besoin de parler de nos connaissances et expériences personnelles accumulées sur le « parcours du combattant ». L’idée a été lancé de faire une rencontre en parallèle au burnout café, pour échanger les différentes expériences, donner des conseils ou poser des questions (et pourquoi pas en faire un forum sur notre plateforme www.burnout-cafe.oser-dialoguer.fr) .

Depuis, Angelika a pris contact avec le restaurant « le goût des autres » à Neuvy pour une première rencontre :

les mercredi soir du 17 et 31 mai sont disponibles à partir de 18h.

Si on veut manger, il y a des salades et Brigitte propose la possibilité de partager une pizza du camion qui est stationné le mercredi sur la place devant le bar.

Si vous avez envie d’un groupe d’entre-aide, veuillez vous mettre d’accord par mail pour une de ses dates et me le communiquer assez vite (0651160236 ou appeler directement Brigitte sous 0470340523 ou 0682824427).

A bientôt

Angelika et Thomas

Mes valeurs

A été le thème du premier Burnout Café à Moulins en avril 2017.

4 participantes – 3 ont eu un empêchement à la dernière minute – sont venues pour s’informer, découvrir et discuter sur leurs propres valeurs.

Les valeurs sont un sujet central dans notre vie, elles peuvent donner l’orientation, quand nous nous sentons sans orientation. Comment définir les valeurs ? Ce n’est pas facile à décrire dans une phrase. Les valeurs dirigent ou influencent notre comportement. Elles nous aident à prendre une décision pour ou contre quelque chose. Les valeurs expriment aussi la relation personnelle positive avec l’environnement. Elles deviennent des Phares et sont les motivateurs des nos actions. Elles sont soutenues par des dogmes et points de vue. Elles ne sont pas stables tout le temps, mais ils ne changent pas comme un drapeau dans le vent. Les valeurs personnelles peuvent aussi se distinguer compte tenu des alentours, par exemple travail ou famille. Les valeurs peuvent être disposées dans une hiérarchie.

Idéalement elles devraient être formulées positivement, de notre choix et par rapport aux autres (parents, société,..).

Faire une nouvelle expérience par les exercices inhabituelles, prendre soin de nous-même, rendent les valeurs de chaque participant plus claires. En échange avec le groupe chacun prend conscience des différents aspects des valeurs : „Ah oui, c’est aussi important pour moi, je n’avais pas du tout pensé à cet aspect “.

Les participantes sont invités à faire un „devoir à la maison“. Une liste de contrôle d’équilibre qui approfondit les exercices de valeurs vous est proposée. Cette liste peut être demandée par email sur notre site. Selon l’idée de Fabienne Berg, dans son livre d’exercice « Resilienz » : „Qu’est-ce que je suis? Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je sais ? – nous avons ajouté l’estimation : Qu’est-ce que je suis prêt a faire ou contribuer pour cela ?

Salon Santé et Émotion 2017

Pendant deux jour nous avons présenter le burnout café pour la premier fois dans des salons. Angelika et Thomas ont parler avec plus d’une trentaine des personnes et présenter leur concept au stand et dans les conférences.

Les visiteurs ont trouver l’idée de réserver un thème spécifique à chaque soirée très attirant. Parce-que les thèmes proposer touchent tout le monde.

C’est un travaille personelle Angelika et Thomas propose. Ils guident les participants par de questions, pour éclaircir des nouvelle aspects.

Dans le prochain burnout café nous travaillons sur « Attention à soi-même« 

visio-conférence en direct avec Byron Katie traduites en Français.

Le Travail de Byron Katie est une démarche permettant d’identifier et de questionner les pensées qui sont à l’origine de toute la souffrance dans le monde. C’est un moyen pour trouver la paix avec vous-même et avec le monde. Les personnes âgées, les jeunes, les malades, les bien-portants, les personnes éduquées ou sans éducation – toute personne à l’esprit ouvert peut faire ce Travail.

Lire plus

Je la rencontré pendant une conference à Cologne en 2016 – très touchant cette personne et son travail. Je utilisé ce format aussi dans le burnout café.

Vous pouvez la voir dans une visio-conference gratuit le 17 mai 19h, clique ici pour vous inscrire.

Pour inviter des amis à s’inscrire, vous pouvez leur transmettre ce lien :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdfpK68rwvLtq6gF_fIs1S97W-D6Xups69G5Od_z6uCn9MjKg/viewform

Thomas Grünschläger

source d’image : (c)  email de l’Association Etre Présence

Bonjour !

Nous allons ouvrir le premier Burnout café en France. Dans nos rencontres mensuelles vous trouvez les moyens, étape par étape, pour gérer plus facilement les situations exigeantes et les expériences accablantes de la vie professionnelle et privée. Chaque soirée traite un thème. Après une courte introduction vous allez faire des expériences pratiques concernant vos propres valeurs, vos jugements, peurs, références, vos doutes et l’ estime de vous-mêmes. Vous allez comprendre mieux votre corps et ses signaux quand il arrive à la limite de ses capacités. Nous vous invitons d’échanger entre vous, d’apprendre mutuellement et de rompre l’isolation qui se met facilement en place quand on n’arrive plus à assumer la situation.

CHAQUE

PREMIER MARDI DU MOIS | Moulins | 19h00

11 rue du Pont Ginguet

Source d’image : (c) Martin Müller | pixelio.de